28/02/2004

le fast-food de miss Roberta

Miss Roberta c'est mon chien.Un graaaaaandddddddd chien(je suis pas du genre yorkshire -chihuahua) du genre qui vous saute dessus et vous met par terre illico.
Elle donne tellement d'amour que je pars souvent à mes réunions coinços-design-d'application-oo-on-se-la joue avec un tailleur maculé de grosses touffes de poil roux que je laisse négligemment tomber dans les tasses à café en porcelaine vert-snob du no mans' land aseptisé.Miss Roberta a une stratégie sans faille pour se faire des en-cas à la carte
.Hé oui depuis que je suis dans ma ferme-immense-15-ans-de-retapage-minimum-no-chauffage, je fais du compost histoire de ne pas trop se la jouer bruxelloise émigrée à la campagne.
Le signal du compost elle le connait: moi baillant , les doigts gelés portant un seau de feuilles de poireaux et de brioches rassises, essayant vainement de rentrer dans des bottes en caoutchoux trop grandes
La strategie robertienne se décompose en qq steps précis:
-accompagner la femelle humaine porteuse du seau jusqu'à la grange au tas de compost.
-revenir avec la femelle jusqu'à la porte du logis en gambadant gaiement et en faisant mine de vouloir rentrer
-s'assurer que la femelle est bien rentrée en verifiant par la fenêtre d'un air innocent.
-courir comme une dératée jusqu'au compost
-revenir les yeux brillants avec un gros morceau de pain rassis dans la gueule et un air de satisfaction intense, le museau plein d'épluchures de tomates.
J'adore miss Roberta.

14:52 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/02/2004

don't know why i felt like writing this

La comptine des arbres rangés

Au pays des arbres rangés

La pluie tombe en raies parallèles

Les chiens y ont une laisse

Les vieilles dames une permanente

Et moi je marche en zigzag

Rêvant de soleils lointains

Et de rues asymétriques

Une, deux, trois

Gouttes dans le ciel

Et sur mes joues

Au pays des arbres rangés

Les regards sont clairs et pressés

Des ersatz de félicité sont cloués aux affiches

Et les amitiés sur des agendas proprets

Et moi je prends le temps

de regarder un nid de fourmis

C’est pratique

un, deux, trois

pas contre le vent

et ma nostalgie

au pays des arbres rangés

on se donne rendez-vous pour parler

on ne sonne pas à l’improviste

on case, on trie, on étiquette

on jette, on bannit, on époussette

et moi je m’allonge

sur les pelouses interdites

C’est classique.

un deux trois

nuages dans la grisaille

et sur mon cœur.




00:48 Écrit par supertimba dans poésie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

don't let me down.

La solitude comme un grand vent froid , soudain et enveloppant, sous les arbres changés.
Est-ce que qq m'attendra qq part, comme je suis à la virgule près.

00:37 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/02/2004

40 ans d'émigrés marocains(3)



23:16 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

40 ans d'émigration marocaine en Belgique(2)




23:10 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

40 ans d'émigration marocaine

Bouleversant documentaire sur l'arrivée et l'installation des travailleurs marocains en Belgique, sur la deux.
Bouleversant, triste et atroce.
Tous ces métiers dont les belges ne voulaient plus..Bateaux entiers d'émigrés "temporaires" venus ganger leur croute,dont on n'a su que faire une fois les metros construits et les mines fermées...
Le courage des pères venus avec une valise pleine d'espoir.
La fierté de ceux qui ont réussi à construire une vie envers et contre tout, contre tous.
Petit racisme ordinaire , bête et méchant dans les moindres faits et gestes de la vie quodienne, trouver un logement par exemple.

On les a parqués, étranngers des deux côtés de la mer.Eldorado envolé, ghettos oubliés, mémoire courte.
Le mot de la fin revient à Sam Touzani:"Miroir mon beau miroir dis-moi qui est le plus belge?"
http://www.emim.be/

22:39 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

el hoceima fan site


j'ai découvert un site sur al hoceima tout à fait par hasard et je me demande qui est derrière:
city of al hoceima/

13:39 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

la région du sinistre c'est celle-ci

My beautiful country
<div class="content">
 



</div>

13:15 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/02/2004

séisme au Maroc

No comment.Mon coeur est avec les victimes...

20:36 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Un autre regard sur la mecque

Le hadj décrit d'une autre manière par un journal que j'aime beaucoup:
 
Hajj, l'envers du décor : Regard indiscret sur le hajj
 





14:33 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Complex geometric pattern

Ahhhhhhhhh le mal du pays!

09:53 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (333) |  Facebook |

les mutants.

S et D ont acheté une vieille maison près du marché d'Anderlecht.

Faut dire que D qui est architecte a eu le coup de foudre sans trop réfléchir.

D est marocain né au Maroc comme moi et pour la première fois il a eu comme voisin des p"tits tondus comme je  les appelle, uniforme jogging-baskets-super-chères-crane-demi-rasé en plus d'analphabètes trilingues(ils ne parlent ni réellement arabe, ni réellement français, ni réellement berbères).Bien sur ça na pas manqué, S s'est fait agresser et piquer son sac.

Hé oui les fameux petits jeunes "d'origine" marocaine mais qui pour moi sont un pur produit mutant de la société européenne, un produit d'un no man's land culturel avec perte d'identité à tous les coins.

Bien souvent on me demande ce que je pense de mes compatriotes en Belgique, sous-entendu ce que je pense des mutants!Mais je m'excuse ce ne sont pas des compatriotes,ces gars là sont nés en belgique avec un lourd historique socio-culturel bien belge.
Quand ils reviennent au Maroc en vacances, ce sont de parfaits étrangers là-bas.This is a big tragedy...

Et puis  je n'en pense rien moi des voleurs de sacs, aucun point commun et ça me fait marrer quand je les entend prétendre  parler arabe et se déclarer musulman!Une petit canaille reste pour moi une petite canaille toute origine confondue, et c'est à cause de ces petites canailles que nous véhiculons une image aussi noire qui fait le lit  des futurs electeurs vlamsblok.

D me raconte que les seuls personnes que les mutants respectent sont les barbus.C'est triste.

Comment la Belgique a t-elle laissé ces population d'origine émigrée,qu'elle est allée elle-même chercher, dans une situation aussi intenable.Quand saura-t-on courageusement affronter le problème?

J'ai l'impression qu'il est trop tard, la perte d'identité est bien là palpable, intenable et infiniment triste...










09:37 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

23/02/2004

bebe bushien

Ah ces américains! Ils savent exploiter tout mais absolument tout dans leurs campagnes...
Ca me laisse sans voix et c'est tiré de:

http://www.georgewbushstore.com

12:53 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

la grande blonde à la chaussure noire

Je dois reconnaitre que je suis l'homologue de Pierre Richard au féminin.Je viens d'offrir à mon chum une belle paire de chaussures pour son anniversaire.Seul hic: c'était 2 souliers gauches!!!!!!!!!
Ca doit être le même syndrome quuand mon pyjama m'étrangle aux portes ou quand je glisse sur l'unique peau de banane benoitement abandonnée sur le troitoir...
le refus de grandir i presume.

12:46 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

un peu de futilité dans ce monde de brutes.

Je n'aime pas quand je dis à qq que j'ai pris 3 kgs, que je suis au régime-gym-yaourt-no-féculent etc...et que je n'entends aucune désapprobation de l'interlocuteur style "mais non t'es très bien comme ça!"Ca me debecte.

09:42 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/02/2004

la fin d'une époque

J'ai de plus en plus l'impression d'assister à la fin d'une époque, comme dansm es bons vieux romans de science -fiction.Le capitalisme est en train d'atteindre ses limites pour se transformer en une espèce de gorgone qui broie tout sur son passage.
Délocalisation, licensiement, fusion-acquisition, restructuration pour l'avoir vécu je sais combien c'est déprimant.Désormais tout va se fabriquer en Inde ou en Chine.Ben oui même les softs, l'égalité pour tous vers le bas en somme...Et après on vient t'expliquer que ça aide les pays du tiers-monde bla bla bli, comme si les multinationales étaient devenues philantropes et se demandaient tout d'un coup : tiens une vache européenne touche 2$ par jours de subside, tandis que la moitié de la planète au moins vit avec moins d'1$/jour, cest inadmissible allons nous délocaliser chez ces braves gens!".
Ne parlons m^^eme pas de cette scandaleuse loi de brevets sur la propriété intellectuelle qui si elle est votée(malgré moult pétitions d'informaticiens d'auteurs chercheurs etc..) signifiera la fin du concept même de créativité , de partage et d'humanité tout simplement.Il suffira qu'un type brevete une idée non implémentée, qu'un gugusse l'implémente par la suite pour que le premier loustic touche des royalties pendant 70 ans...
Wired publiait un article il y a un peu de temps avec les chiffres suivants: un informaticien indien touche 8000 dollars par an, un américain 80000.Tout est dit dans cette phrase.Quel sera notre avenir?La perte des droits sociaux acquis au siècle précédent?La galère mondialisée?La World Company enfin reine?
Un gout amer dans la bouche ce matin..

09:33 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

17/02/2004

p.. de journée.

journée de merde , zombies dans le train et troupeau de moutons dans la gare se dirigeant en deux vagues stupides vers les escalators symétriques laissant les escaliers aux nanas en talon( purée qui mais qui a inventé cet instrument de torture, ok sexy glamour gnagna mais ok mal aux chevilles talons et humeur de chien)
Demo chez fournisseur+journée pendue aux téléphones à répondre à d'autres fournisseurs, ah que non leur soft n'était pas si fantastique que ça, hé oui monsieur ça arrive(tous des mecs, machos avec ça), que oui il y avait des concurrents qui répondaient mieux à l'offre blablablabla
Dialogue type:Macho num1:
-vous comprenez madame c'est comme si vous compariez un charan et une coccinelle.
-désolée, je hais les voitures.
Macho num2
-Votre soft est cross-platforme oui ou non?
-ben c'est à dire qu'il marche mieux sur XP.
Résolution num1:Absolument changer de no man's land aseptisé.
T'oublies la vraie vie avec toutes cette energie gaspillée dans ll'open space(wasted space serait plus exact), pour rendre des types riches encore plus riches, avec des softs encore plus performant pout mieux compter leurs petits sous
Rhaaaaaa
Résolution num2:soit je me décide à commencer ce foutu roman, soit je me reconvertis dans le roman à l'eau de rose: l'histoire de deux jumelles zozita et clarrisa amoureuse du beau drago à la cour impériale de Russie...
NB: les prénoms cités sont vraiment apparus dans des Barbara Cartland.

23:38 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2004

cheri je t'aime cheri je t'adore!

CHERI SAMBA Peintre congolais que j'ai découvert récemment grace à k.Tout de suite touchée, en plein dans la mille, quelle émotion!!!
Pour ceux qui le peuvent il faut d'urgence courir à la fondation Cartier à Paris!

13:24 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/02/2004

"La vie est une maquerelle!"

Cri du coeur de ALI ZAOUA ,film marocain poétique et touchant.(Traduction inexacte des sous-titres -> la vie est une merde, ouije me la joue pointilleuse)
Ca m'a émue de le revoir.Ces gosses de rue de Casa sniffeurs de sillicium qui parlent le plus pur argot marocain.
La petite histoire de l'ile aux deux soleils...
Vraiment un petit bijou de cinéma
Ca m'a troublée d'entendre un film dans la langue du pays, rha si seulement le cinéma Marocain avait un tout petit plus de moyens...Et ce fond de culpabilité..peut-on faire mieux plus autrement?
Moi aussi j'ai été cette ado un peu bourge jetant un regard suspicieux sur les sniffeurs de colle des feux rouge...

22:34 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/02/2004

sur le même sujet: nos libérateurs

Extrait de Libé à propos de l'expo"nos libérateurs" actuellement à toulon:
ombien de Toulonnais savent que leur ville a été libérée en 1944 par Moha Koussi le Berbère, Issa Cissé le Sénégalais, Mouyen Diallo de Haute-Volta, Mohamed Salah le Marocain ? Une exposition aux moyens modestes mais au contenu pédagogique fort vient à pic nourrir les mémoires.
Des gamins des écoles s'y pressent, parfois issus de l'immigration. Ils voient de Gaulle passant en revue des troupes noires en Oranie, en avril 1944. Ils voient toutes ces tombes militaires dans les cimetières français, avec des noms écrits en arabe.
C'est plus qu'une leçon d'histoire : comment ose-t-on encore leur parler d'intégration, quand leurs ancêtres furent accueillis en sauveurs, jusqu'à mourir parfois pour la France ?

Avec l'amicale du groupe Marat , l'historien Grégoire Georges-Picot et la directrice artistique Caroline Fellowes ont conçu cette expo en allant recueillir les témoignages filmés des anciens combattants des armées coloniales.
Ils y ont trouvé une riche matière, probable source d'un documentaire à venir. Parmi les libérateurs venus des quatre coins de l'empire colonial, Africains ou Canaques, Abdelkrim Boussalia explique : «Le tirailleur, on lui a collé un nom : "tirailleur couscous". Avec deux figues, il couche n'importe où, résiste à tout, n'est pas délicat - ce n'est pas un soldat américain.»

13:22 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/02/2004

besoin de dire ça

c'est con la vie.T'es mort pourquoi lyazid, pourquoi? Régiment des tirailleurs marocains, mort pour la France en 1915,plus personne ne s'en souvient...

21:39 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

une it en mini

Ce qui est très énervant quand vous êtes une fille dans le milieu IT, c'est que dès que vous mettez une jupe(mini en l'occurence), vous avez beau parler de performance, de tests users votre interlocuteur regarde inlassablement vos jambes et vos fesses
Sortie du contexte secretarial(malgré tout le respect que je voue aux secrétaires), une fille en mini soit elle n'a pas de neurones, soit c'est une allumeuse soit elle veut tout de suite sa promotion canapé, soit les trois en ^m temps
Une fille IT ça doit manger de la pizzza en t-shirt che-ghevara, avec des souliers plats, enveloppée dans un pantalon cacatique informe, c'est bien connu
Hé oui même dans le no man's land aseptisé on sent ce p'tit jugement, ne parlons pas des femmes plus agées qui vous flinguent du regard parce que vous osez leur rappeller leur age
, toutes directrices qu'elles soient.
Et l'on s'evertue à rester stoique, à tirer toutes les cinq minutes sur sa jupe, à vérifier que ses bas sont bien opaques, à courir à la machine à café quand personne n'est là, à n'envoyer que des e-mails sans sous-entendus plein de snippets de code bien ragoutants, et finalement on croise les jambes avec superbe en profitant de l'avantage que cela procure de dominer si simplement toute cette gente male, et meme à s'effrayer de ce pouvoir.
Faut dire que je me concentre plus sur le code quand je suis dans un pantalon informe et sans maquillage, allez savoir pourquoi, sans doute la nostalgie de l'adolescence studieuse et pure, mwarf...

21:25 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

de l'ananas

J'ai appris par k que l'Ananas était la tige d'une fleur et non pas un fruit comme je l'imaginais.
A une époque où on sait d'avance le prix du dernier bikini d'H&M plutot qque le nom de l'arbre devant soi(si jamais y en a un qui pousse dans le quartier s'entend), je trouve que c'est vachement important.

21:12 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

le langage des blancs

Trop drole, un langage de prog vraiment reposant:http://compsoc.dur.ac.uk/whitespace/index.php

15:01 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/02/2004

me myself and i (c'tait bien de la soul)

Il parait que je parle trop des problèmes du monde et pas assez de nos projets.Ouais y dit ça...C'est vrai que je suis capable de déblatérer pendant des heures sur la Palestine, l'histoire socio-économique de l'Afrique du Nord ou le trésor des templiers..Par contre dès qu'il s'agit d'expliquer purquoi je hais les voitures , je crains l'échec , pourquoi je suis si notalgique de l'enfance ou encore why je ne montre pas assez d'enthousiasme à l'idée de faire indépendant complémentaire là y a plus personne.
Je me mets pas assez à nu, et je cherche trop à faire plaisir à tout le monde.C'est le syndrome des ex-premiers de classes à grosses lunettes heagonales roses.
Tant que je le ferai pas je ne pourrai pas pondre mon bouquin je le sais.
faut que je déchire...Oh les joies de la noyade narcissique dans un verre d'eau

16:54 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

ah les dimanches

Déjà quand j'étais petite je sentais un fond d'air triste dans les dimanches.Cette urgence de profiter des derniers instants de temps libre (et dire j'ai pas encore de gosses), de savourer le confort d'un pantalon informe en faisant "foutch froutch" avec ses babouches...
Bon là c'est le toupet ( j'adore les expressions surrannées-sic-): repassage, tempête au dehors et rage de dents.j'erre de la cuisine à la table de repassage en mâchant des clous de girofle et en essayant de nier la réalité du lundi.
Tout ça en regardant "home & garden" (si si!) sur la BBC, histoire de se la jouer maso en faisant un rapide petit calcul de tous les travaux qu'il faudrait faire à la ferme
En plus on a commencé un régime k et moi , histoire de se la jouer vraiment BCBG, DINKY(double income no kids yet), et surtout de se refaire une santé.
Ze problème: quand t'es au maroc sous 25 degrès c'est super cool de manger des salades de tomates et des poivrons grillés, mais ici ch"sais pas pourquoi à chaque fois que je vois la prairie noyée sous la pluie je pense immédiatement à un moelleux au chocolat et une quiche épinards-fêta.
Bon , trois chemises me regardent d'un air misérable, il est temps que je leur fasse leur fête raaa...

16:20 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2004

sardou ha ha

Je retrouve une des hauts cadres du no man,s'land aseptisé au supermarché.Je suis derrière elle dans la caisse et je m'aperçois qu'elle a acheté un cd de Michel Sardou!
J'ai du faire de gros efforts pour réprimer un fou rire in extremis:)
Rêver sous la grisaille avec Sardou comme support j'ai trouvé ça hard.A ma garnde surprise elle rougissait et avait hate d'en finir avec la caisse interminable.Son secret était trahi.
En fait c'est une activité hautement réjouissante de deviner la personnalité des gens à travers ce qu'ils mettent dans la caisse du supermarché et le fait de voir s'ils marchent à la bidonnerie de la carte de réduction ou pas.
Difficile de ne pas céder à la tentation des tiroirs:
-salade, produi bio, yaourt à 0%(beurk),magazine féminin débile: cadre, bourge 25-35 ans, femme
-américain, énorme baguette aux céréales, crème dessert:cadre, bourge;25-35 ans, homme
-chips, coca,chocolat à 100% de sucre ajouté: ado boutonneux.
-ciné-télé-revue, pills, carbonnades flamande: ménagère de plus de 50 ans.
Bon je rigole, j'arrête j'ai trop honte.
-

09:34 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

05/02/2004

rtbf purée...

Dire que j'estimais Strip-tease, "tout ça ne nous rendra pas le congo ",´projet X; toutes émissions avec ce je ne sais quoi d'impertinence maintenant disparues...C'est quoi ce nouveau site et cet habillage ringard?On se croirait sur lycos quand on est sur le portail .Quand à l'émission consacrée aux réactions des téléspectateurs et internautes, elle a lieu une fois par mois!Les réactions sur le site parlons-en! on a le droit à 652 lignes!Quelle belle hypocrisie...Insipide insipide insipide .

10:15 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2004

eighties

Une petite reminiscence des eighties ce matin: Suzanne Vega!My name is Luca , i live on the second floor na na na...
I remember...écoute en boucle , carambars et seins qui poussent... peu d'amis et déjà les livres.

09:46 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |