03/04/2005

and now ladies and gentlemen

le printemps en live à la ferme!
Bon ça ne ressemble pas encore à l'image d'épinal du cotage anglais foisonnant mais ça avance!
Pour la première fois j'observe avec émotion les bourgeons de rosiers sauvages que j'ai plantés moi-même, je suis à l'affut de la moindre pousse verte sur les pommiers du verger que nous avons crées mon chum et moi avec espoir,je guette les tentacules de la vigne verge presque religieusement, je scrute les troncs des tilleuls de l'ancienne cour bétonnée(quelle épopée c'était de casser tout ce béton et de déménager les cailloux!),bref je regarde le printemps arriver comme un miracle pour l'ex citadine des grisailles que je fus.
Au maroc nous avions un jardin mais ma mère faisait habituellement appel à un jardinier(ou plus exactement un ouvrier agricole reconverti pour cause de chomage) pour déposer du fumier, sarcler les bordures, retourner la terre, tous ces petits travaux qu'en bons bourgeois marocains nous considérions comme peu intéressants.Et puis les espèces étaient différentes: là-bas c'était le règne des hibiscus ,de la bougainvillée des palmiers ,des bananiers tout en exubérance, ici le lierre , les rosiers et le pommiers me toisent avec plus de retenue
S j'avais su que le fait de travailler la terre serait si réjouissant j'aurais commencé plus tot!
Les oies sauvages reviennent, ma chienne les contemple en grondant prudemment, les oiseaux s'égosillent, l'herbe pousse, le bonheur semble être là à portée de main ...

14:41 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

hum "de la vigne verge"

je ne ferai pas ma psy ;)

Écrit par : poulpy | 09/04/2005

Hum hum Il faut quand meme souligner que seule Poulpy a tique sur la "vigne verge", faut-il en deduire quelque chose? ;)

Écrit par : Un Homme | 12/04/2005

Les commentaires sont fermés.