30/04/2005

Ce que je découvre à Rabat en ce moment...(3)

Le type finit par lacher prise en voyant que ses efforts sont vains.Il sort sans acheter la moindre sbardila.
Je quitte l'univers artificiel de Marjane et en rentrant à a maison, je décide de prendre le bus 3 direction la medina.
Le bus est vétuste, les sièges sont étroits mais le conducteur a mis de la musique( un bon p'tit chaabi de derrière les fagots et pas de Nancy Ajram Heureusement!)et de plus il te dépose où tu veux quand il n'y a pas d'arrêt défini!
Le bus est bondé mais il y a de l'ambiance grace aux formidable sens de l'autodérision de mes compatriotes.Un étudiant raconte une blague à propos du mouton de l'aid à sa copine et c'est tout le bus qui éclate de rire.
C'est dans ces moments là que j'ai envie de rester au maroc définitivement;définitivement :l'adverbe qui terrifie et fascine tout émigré marocain.
Le bus passe devant mon ancien lycée à l'agdal, l'émotion m'étreint et les souvenirs affluent...Le trajet suit les avenues du haut agdal que je ne reconnais plus: partout des enseignes de franchises françaises et espagnoles: mango,morgan, etam, naf-naf...Heureusement que les bouquinistes sont encore là eux!
Le bus arrive à Bab el Had devant les portes de la médina.Je m'en réjouis d'avance.Les odeurs, le bruit, la musique tonitruante, l'odeur de la menthe, les rangées de dattes alignées,les appels des vendeurs de "réclame", tout ça m'a manqué!
Dès le premier bain de foule et les premières senteurs de la harira à 3dh je me sens transportée.Viva la medina!

22:26 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Curiosité ... Salut super !! C marrant, je dois rentrer au bled aussi (2° fois en 5 ans ...) mais ce que tu décris me confirme dans ce que je craignais et que j'ai fuis !!
Bon c'est pas grave ... Par curiosité, ta p'tite ferme elle est dans quel coin ? je te demande car je suis né en gelbique et je suis retourné y faire mes études (gembloux) avant de passer 10 ans à bosser à casa et de me retrouver à Paris en 1999... voilà, c'était pour mieux faire connaissance ... et comme çà nous arrive de faire des virées en gelbik, çà serait marrant qu'on se rencontre
bye à + j'espère

Écrit par : major tom | 01/05/2005

votre ton est genial j'ai lu certain de vos articles et j'ai, sans artifice, adoré le ton utilise .Ce petit mélange d'humour et de derision m'a transporté dans les scènes décrites.contnuez comme ça,l'article est vivant

Écrit par : ghita | 21/06/2005

Les commentaires sont fermés.