26/09/2005

conversation avec une mère woodyallenienne

-Rho ma fille je viens de voir un marocain physicien nucléaire sur"noujoum biladi"(littéralement les stars de mon pays), rho il avait l'air bien ce garçon!il enseigne à l'université et tout et ..
-Hé non maman je ne suis pas encore passée dans cette émission.J'ai toujours dit qu'il faisait de l'ostracisme vis à vis des ingénieurs dans ce bidule sirupeux et panégyrique.
-Rho ma fille quand est-ce qu'on va entendre parler de toi! et tu es toujours dans ta ferme à rénover, tu n'en as pas marre de la rénovation et du chantier.Rha ma fillle ma fille tu veux élever des poules ou quoi?tu veux mener la vie de mon gardien?Je t'ai élevée pour regarder pousser les vaches!!.Mon dieu mon dieu trouves-toi un gentil appart et vends cette baraque du temps des chariots!
-Hé non maman je n'ai pas gagné à l'euromillion et non je ne compte pas devenir fermière.Ouais je sais c'est un concept ovni de réparer de vieilles maisons au maroc.Mais c'est ma vie keske tu veux.?Et puis moi j'aime bien les moutons.
-Ta vie comment ça ta vie! tu es devenue une gawria ça yest! mon dieu j'ai jeté ma fille dans une "zoubia de "afia"(littérallement un torrent de feu).Ah qu'est-ce que j'ai fait au bon dieu! ouili ouili lalliyatek(les maitresses femmes) ici ont tous une villa avec piscine et toi tu casses des murs! je t'ai elevé pour faire du mortier?Tu veux me tuer ma fille, qu'est-ce que j'tai fait , nari nari je ne te reconnais plus.
-Mais non maman j'ai grandi c'est tout et puis tu ne m'as pas jetée! je ne suis pas un sachet de semoule je suis partie de mon plein gré!
-ouili ouili(damned littéralement), c'est quoi cette façon de parler à ta vieille mère.Après tout ce que j'ai fait pour toi.Allez va faire un tour chez ikea et trouve toi un gentil duplex et arrête de me contredire!ta vie ta vie, je suis ta mère c'est moi qui te l'ai donnée la vie, ecoute-moi je sais ce qui est bien pour toi ma fille.
-les gentils duplex c'est 250000 euros au bas mot et puis je ne veux pas moi d'un duplex.je veux des moutons j'te dis.Et tu sais aller chez ikea ici ce n'est pas synonyme de plaisir.
-Tu veux devenir bergère?qu'est-ce que je vais dire à la famille moi? ah nari ah wahdi ma fille eest devenue une gawria(une étrangère)
-Bah ils ne vont pas habiter avec moi, à moins qu'ils ne me pretent quelques euros...Mais tu sais j'ai 29 ans je sais ce que je fais.Et puis je ne suis pas bergère je suis consultante.
-29 ans oula 50 ans tu restes ma fille! ecoute-moi, abandonne tes vieux murs et pense aux chambres d'amis!consultant ou pas consultant ecoute ta mère.
a ce moment là je laisse le téléphone tourner dans le vide qq minutes
-tu cherches les ennuis ma fille.Lallyatek se facilitent la vie et font danser leur mari sur le bout de leur index mais toi ma fille tu es honnête, tu es trop honnête, je ne t'ai pas enseigné ta7ramyates(les entourloupes)
-ben oui justement tu aurais du.
Le téléphone dans le vide qq minutes.Entre envie de rire et de pleurer avant de lancer un besslama désabusé.Lost and found in translation.Get yourself an identity.
 
 

22:30 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

.... TToutes les mères du monde se ressemblent....

Écrit par : ZEr0rama | 27/09/2005

ma belle mère dis moi un peu, d'ou connais tu ma belle mère??????????

j'ai eu ce genre de conersation il n y a pas longtemps quand j'ai émis l'idée de construire une maison à l'extérieur de casablanca. j'ai eu droit à la totale. mais je comprends tout à fait, comme toi sans doute.
cool le post

Écrit par : le professeur shadoko | 27/09/2005

Tiens tiens... ... je vois que ce thème de, comment dirais-je, "réflexion identitaire" devient récurrent, non?...
Franchement, c'est très bien une ferme et des moutons...
Un de ces 4 je vais ptêtre tout lâcher et ouvrir un relais château dans les montagnes catalanes avec annexe estivale (chiringuito) sur la plage en été... Cuisiner, flâner, rencontrer, rester loin, et lire... c'est beaucoup demander?
Il semble que oui... :-(
Take care budy!

Écrit par : Amine | 28/09/2005

Les commentaires sont fermés.