30/11/2005

scène de la vie ordinaire

9h du soir à Bruxelles.
Il fait -3 degrés,nous sommes dans un hideux parking souterrain comme il y en a tant.
Gris des sols, gris des mur, ici et là de grands traits de couleur qui tentent desespérément de jouer les symboles mnémotechniques par étage de parking.Les lumières sont crues ,artificielles: une seule obsessions; sortir de là au plus vite.Tout ça pour voir le dernier Wallace et Gromit(Une autre obsession,dans un registre plus aimable)!
Nous nous dirigeons en toute hate vers la sortie du parking quand notre chemin croise celui d'un SDF.Comme il y en a tant, presque autant que les ignobles garages souterrains
L'homme est hagard, une barbe épaisse et emmêlée lui mange la moitié du visage, tandis que le corps disparait sous des loques empilées et informes jusqu'à former une drole de soutane grisatre.La démarche est incertaine, le regard fuyant, les épaules abattues.Trois chiens l'accompagnent, trois chiens aussi triste que leur maitre, efflanqués, les côtes saillantes .Les chiens trottinent derrière le sans-abri qui leur parle affectueusement; on sent qu'ils forment une famille, que ces quatre là n'ont plus rien à perdre...
Soudain une grosse berline surgit, tous feux dehors, une de ces berlines arrogantes d'un gris metallisé aussi conformiste que son propriétaire.La berline rugit et s'impatiente devant les chiens qui suivent leur maitre un peu trop lentement.La berline n'en peut plus et roule spontanément, volontairement et sans vergogne sur l'un des chiens , avant d'aller se garer quelques étages plus haut comme si de rien n'était.
Le SDF a poussé un faible cri avant de se précipiter sur la bête blessée.J'ai pleuré ce soir là, j'ai pleuré ce soir d'hiver , j'avais froid et rien ne pouvait me réchauffer.Cette sensation d'avoir perdu foi en l'humanité.Partout cette laideur grise des âmes.

10:35 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

06/11/2005

Shakespeare said it a long time agoo

C'est comme mettre un symbole chinois dans un cadre pour dire qu'on a une déco asiatique, acheter du ras el hanout au carrefour pour faire un tagine comme "là-bas",retrouver les mêmes mac do sordides dans chaque ville du monde,mettre un costume gris avec une chemise bleue et une cravate jaune pour faire sérieux, s'interesser aux derniers modèles de berline ou discuter du prix du mètre carré pour faire croire qu'on est adultes,collectionner les cartes de fidélites pour jouer les économes et recevoir son poids en dépliants criards, aligner les enfants commes des cartes postales, avoir son agenda toujours occuppé, prétendre être rebelle en Nike,prétendre être libre en ne votant pas...
Are you fake?Which play are you in?

23:56 Écrit par supertimba dans Ras le bol | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |