28/12/2005

ya ghourbati f blad nass

Cette chanson écoutée sur le site de loula la nomade a fait surgir un torrent d'émotions enfouies...
Ya ghorbati f blad nass...Je suis la barranya de partout.Fi bladi barranya, ouhdanya fel ghorba avec le travail en guise de salut.
Où est ce serment d'enfance fait avec des amies depuis longtemps éloignées.Carrières, marriages et les kilomètres qui nous ont séparées à jamais.Ces longues après-midi passées à rire autour d'un thé ne sont déjà qu'un souvenir.Plus personne à qui téléphoner pour raconter des anecdotes stupides et se moquer de la vie , de la mort de nous même...
Des fantomes, je suis entourée de fantomes ya gourbati fblad nass,el hajra helkatni ou ma fi ydia ma na3mal.
La neige enveloppe le paysage, je regarde les flocons envahir les crêtes des arbres, envahir mon coeur solitaire.
Ch7al jriti bach tmchi ou daba raki nadma , nadma 3la lyam li dayza.
Ya ghorbati fblad nass ces mots pénètrent mon coeur,la citadelle ardente des souvenirs m'emporte, à jamais condamnée à la nostalgie des errants.

16:11 Écrit par supertimba dans lost in translation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Zee mood On serait dans le même mood. man sa7ebti cela fait 24 heures que ton billet me triture les méninges. Another one lost in translation. Joyeuses fêtes!

Écrit par : Loula | 30/12/2005

En salle d'attente... mais je ne sais pas de quoi... G écouté sur le blog de Loula...
Lghourba supertimba, lghourba...
Pourquoi on a choisi cela?...
Le jour où j'ai décidé de partir, ce fut malgré moi pour ne plus jamais revenir nulle part, car nulle part je ne suis chez moi désormais...
Je me sens comme un petit Sisyphe, je grimpe, je redescend et remonte sans cesse, mais il n'y a rien en bas pour rester et rien en haut non plus pour m'y accrocher.
Errance perdue...
Larme de clé de sol dans un désert de sel.
Musique du hasard...
Cela me fait penser bizarement à "Ya touyour" de Smahane...

Excellente année 2006 Supertimba, "Shiha" en premier, tout ce que tu veux ensuite...

Ciao.

Écrit par : Amine | 01/01/2006

Les commentaires sont fermés.