31/12/2005

Holy shit!

Non je ne cherche pas à imiter notre ami kingstoune alias ayoub; c'est juste qu'on est le 30 decembre que je suis en train de me farcir un financial traning avec des américains an costard dallas qui me parlent de taxes us avec un accent bostonien des plus purs, que mon mari me fait la gueule et que putain tu ne peux pas raconter tes emmerdes à qui que ce soit parce qu'il y a personne à qui les raconter.Ma dernière copine "zmagria" est rentrée au maroc chez papa maman parce que cette lacheuse trouvait la vie en Europe décidément trop dure.
P...................Encore plus seule, comme si c'était possible
Rhaaaaaaaaaaa envie de gueuler, de foutre camp dans un ashram pour apprendre l'hindi à l'aise(j'ai commencé l'alphabet devagarani et avec mes horaires de boulot j'aurais fini quand ma machoire supérieure sera dégarnie) et prendre des cours de chef cuisiner tout en m'attelant à un roman.
Impossible isn't it, parce qu'entre temps il faut la gagner sa vie, expression débile et asservissante! Voilà pourquoi ce grand shiiiiiiiiiiit sous la neige.

Rhooooooo mais je sens qu'on ma sérieusement mentie sur la vie, c'est le bordel total!C'est la déception garantie, c'est qq secondes de bonheurs pour des décenies de tristesse et d'ennui profond.
Sorry people, mais je ne me sens pas dans le mood happy new year , j'admire ceux qui ont des certitudes, moi je n'ai plus que des doutes.

00:15 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

28/12/2005

indian fever

Je me suis surprise à faire un petit scan des fenêtres ouvertes dans mon firefox là maintenant, cela donne:
-agenda bollywood paris
-biographie de sharukh khan
-maduri dixit: l'après devdas-
apprendre l'hindi-
Faire son garam massala
-Tout sur le kumquat-
-indian cinema events
-danse indienne traditionelles
-Dossier: la leçon de hindi
Cherchez l'erreur...

22:50 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

ya ghourbati f blad nass

Cette chanson écoutée sur le site de loula la nomade a fait surgir un torrent d'émotions enfouies...
Ya ghorbati f blad nass...Je suis la barranya de partout.Fi bladi barranya, ouhdanya fel ghorba avec le travail en guise de salut.
Où est ce serment d'enfance fait avec des amies depuis longtemps éloignées.Carrières, marriages et les kilomètres qui nous ont séparées à jamais.Ces longues après-midi passées à rire autour d'un thé ne sont déjà qu'un souvenir.Plus personne à qui téléphoner pour raconter des anecdotes stupides et se moquer de la vie , de la mort de nous même...
Des fantomes, je suis entourée de fantomes ya gourbati fblad nass,el hajra helkatni ou ma fi ydia ma na3mal.
La neige enveloppe le paysage, je regarde les flocons envahir les crêtes des arbres, envahir mon coeur solitaire.
Ch7al jriti bach tmchi ou daba raki nadma , nadma 3la lyam li dayza.
Ya ghorbati fblad nass ces mots pénètrent mon coeur,la citadelle ardente des souvenirs m'emporte, à jamais condamnée à la nostalgie des errants.

16:11 Écrit par supertimba dans lost in translation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/12/2005

Survivor

De retour après avoir été happée par la tour de verre pendant presqu'un mois.
Hé oui vis ma vie de consultant, de 9h à minuit chez le groupe W, qui veut vous posséder corps et âme.
Et minuit davant son ordi au bureau c'est la tristesse suprême,le sentiment de s'éteindre à petit feu...
Même la pause déjeuner prenait l'allure de sacrilège auprès de mes collègues internationaux.
Je suis un imposteur au pays des hommes gris, au pays du casual dressing , du business english accablant et des plats chinois mal réchauffés toutes les nuits dans la cafeteria minuscule qui vous ote l'envie de vous détendre.
Ils m'ont eue! Comment peut-on encore rêver d'avoir une vie privée au groupe W?Mon lit me semblait la récompense ultime et j'ai attendu les quleques jours de vacances à noel, comme le desert attend la pluie!
C'est vous dire pour produire ce genre de métaphore débile il faut être crevée...
Là je me coccooooooooooonnnnnnnnneuuuuuuuuuuu à mort en pensant au retour fatal, je commence à voir mon laptop comme calvin regardait son vélo(dans l'excellent calvin et hobbes): l'ennemi suprême, big brother is facing me!

14:25 Écrit par supertimba | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |