16/08/2006

La rue des pas perdus.

La rue arabe ceci la rue arabe cela on entend que ça ces derniers temps, même sur ma radio préférée j'ai nomméFrance Inter.

Récemment il y était question de la rue arabe qui soutient Nasrallah, sunnites et chrétiens y compris.

Soyons clair le terme ici désigne un magma englobant à la fois les perses, les arabes, les musulmans dans un joyeux amalgame dont les médias sont désormais friands.

Votre serviteur au féminin (serveuse ça m'a paru bizarre, servitrice un néologisme barbare,) elle-même ne sachant pas trop de quelles migrations différentes est composée son ADN(beaucoup de berbère, d'arabe , d'européen sûrement mais bon on s'en fout) se sent concernée.

On a l'impression que cette fameuse rue arabe , dressée comme un seul homme n'aurait rien d'autre à faire que de descendre dans la rue régulièrement (chomage oblige)pour la remplir(ah ces hordes arabes) et satisfaire l’image de ce mythe hystérique new age qu'on cherche à nous faire gober de force à savoir le soi-disant choc des civilisation hungtingtonien.

C’est bien connu , la rue arabe ne se lèverait chaque martin que pour crier vengeance et "à bas bush." en brûlant des drapeaux américains pour certains membres de la rue , plus... équipés on va dire.( bientôt des kits?"toi aussi brule ton petit drapeau en 3 étapes",alumettes comprises)".

Et de s'étonner du pourquoi du soutien inconditionnel à un enturbanné chiite.

Ah ces médias faut tout leur expliquer hein!

Z'ont pas encore compris que même si Nasrallah était zoroastrien , hindou voire animiste, hé ben la rue arabe elle se serait quand même manifestée

Z’ont pas encore compris que Nasrallah occupe le vide d’un peuple en mal de héros.

Z'ont pas encore compris que la rue arabe elle en profite pour pousser une gueulante contre tout ce qui l’ankylose d'habitude, en vrac je cite: bush le philosophe auto-proclamé du millénaire, le problème palestinien,les dictatures locales, le chomage intersideral, l'humilation banalisée, le manque de droits chronique,l’espoir famélique, le système de deux poids deux mesure, l'age d'or enterré, l'unité arabe rassise, la coupe du monde mal retransmise etc.

Il y a un mot en darija marocaine qui résume tout cela : el hogra.

La rue arabe elle manifeste contre el hogra  Mesdames et Messieurs et pas pour nasrallah.

Tout un programme.

 

 

Commentaires

beau texte.. Un peuple en mal de héros. Oui, mais pas que ça. Un peule frustré, abattu.
Si la rue arabe devait exister, elle serait sombre, très sombre. Des ses trips, jaillerait une odeur qui étoufferait les fibres olfactives, on sentirait la honte et l’amertume.
Nasrallah a tenu plus d’un mois. Il a résisté. Cette résistance a été applaudie par tous ceux qui souffrent de l’injustice mondiale…
Très beau texte ;-)


Écrit par : Manal | 17/08/2006

Bravo! Chapeau, ma belle!

Écrit par : Loula | 17/08/2006

Excellente Supertimba Excellente!
Je suis furiseuse contre ce nom de "rue arabe" même le nouvel Obs, généralement assez lucide affirme que TOUTE LA RUE ARABE SOUTIENT Nassrallah!je trouve qu'il a donné l'ocase tant attendue par Israel, et ça m'énerve!
ça c'est 1
2-wellah ila hougra khaaaaayba hadchi li 7na fih!

Écrit par : Chighaf | 17/08/2006

merci les filles he oui hogra kbira li 7na fiha.C& donne la rage.
Chighaf le nouvel obs j'ai cessé de le lire en raison du manque d'objectivité souvent decevant.
Pour l'instant je m'en tiens au monde diplo , à courrier international et a "the independant"

Écrit par : supertimba | 18/08/2006

... Voilà qui est bien dit !
Le problème supertimba que tout compte fait, on finira par nous transmettre tous en fans de nasrallah et compagnie. Et ça c’est facile parce que ça fait éviter de se poser les questions les vraies .
Il existait avant un « camp de paix » dans le monde arabe, des intellectuels qui prônaient le débat essayer d’aller vers les autres et bâtir des ponts entre les civilisations.
Mais à force de mener des guerres sans raisons on a finit par radicaliser tout le monde au presque. L’injustice du nouvel ordre mondial va mener le monde vers l’affront. Je crains que le pire est à venir.

Écrit par : Larbi | 24/08/2006

larbi wa yeh je suis pessimiste aussi: quand il n'y a plus la voie de la raison tout le monde se radicalise et on nous offre bien peu d'alternaitves malheureusement.
Notre image se ternit de jour en jour et j'ai l'impression qu'on est dans une spirale que rien ne peut arrêter!
enfin de temps en temps de soeuvers comme le roman egyptien "l'immeuble yacoubian"
nous persuadent qu'il y a encore des intellectuels qui pensent dans le monde arabe.

Écrit par : supertimba | 25/08/2006

Les commentaires sont fermés.