25/12/2006

interlude

Promis les gonzesses et moi deuxième partie ce sera pour le prochain post.Mais en attendant , la fin de l'année approchant ,je me demande souvent ce que serait ma vie si je n'avais pas choisi la "voie de la difficulté" comme ma famille la décrit.

Si j'étais restée au Maroc après études j'aurais sans doute eu le destin de toutes ces jeunes filles de bonne famille.J'aurais fatalement épousé un gentil médecin, ingénieur ou tout autre quidam avec un "nom" comme on dit,je serai installée dans une maison des beaux quartiers avec bonne et tutti quanti, pas trop loin de la famille.J'aurais continué à prendre le thé avec mes amies en pondant des marmots tous les 3 ans.J'aurais subi les dogmes et les normes en continuant à jouer mon role de petite fille modèle, celle qui n'a jamais eu de problèmes en continuant à baigner dans cette douce schyzophrénie ambiante entre traditions et modernité avec son lot de hchouma, de ce qui se fait et ce qui ne se fait pas.

Mais je n'aurais sans doute jamais eu accès à mon moi véritable, celui qu'on ne décrouvre que dans l'adversité, face à la solitude , celui qu'on cherche en se  battant contre soi-même , celui qu'on ne découvre qu'en s'affranchissant des règles établies , en épousant l'homme qu' on aime contre vents et marées, en s'investissant dans son travail sans soutiens ni appuis.

Mais bordel je n'aurais sans doute pas eu à peindre par 4°C les murs de ma nouvelle addresse affublée d'une bonne petite combinaison bleue d"ouvrier, ça non!MAis pourquoi est-ce que je déménage toujours au nouvel an aussi!

13:49 Écrit par supertimba dans Tout et rien à la fois | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

:=) Les choix les plus durs sont aussi les plus courageux ;=)
Bonne continuation !

Écrit par : katsuraa | 25/12/2006

C'est la première fois où je ne suis pas d'accord avec toi. Non,vivre au Maroc, ça ne veut pas dire être "condamnée" à ce que tu viens de dire. On n'est jamais condamnée. La vie, c'est des choix.

Écrit par : Najlae | 26/12/2006

najlae: certes la vie est une question de choix, je sais simplement dans mon cas personnel il aurait été plus difficile de choisir librement au Maroc:je ne généralise pas.

Écrit par : supertimba | 26/12/2006

Pour beaucoup la vie n'est pas un choix! tout simplement parce que non seulement ce n'est pas facile de choisir, de decider et d'avoir le courage de ses choix, mais encore faut-il en avoir!!! Des choix c'est aussi des opportunites. Et au Maroc, la jeunesse souffre d'un manque d'opportunites terrible. La vie n'est pas un choix. Elle est opportunites: des fois elles se representent, d'autres fois elles font defaut...elles se presentent aux chanceux et les plus malins savent quand et ou les saisir! Je me vois tellement dans ton texte Supertimba. Paroles d'une femme qui a eu de la chance et qui a su choisir!

Écrit par : Zalamoka | 28/12/2006

zalamoka i agree with you Quand je vivais au Maroc c'est ce qui m'étouffait: l'absence de choix réels et pourtant je vivais dans un milieu favorable qui sans êtere richissimme n'en était pas moins décent.
Je ne dis pas qu'il est impossible de tracer sa route au Maroc: c'est simplement plus difficile car les mentalités ont encore du chemin à parcourir.
Maintenant que les choix sont faits je me pose souvent la question du retour: critiquer c'est bien mais construire c'est mieux lol:)

Écrit par : supertimba | 28/12/2006

Supertimba,

Bienvenue au club pinceau et rouleau à la main! Mais un conseil, ma belle, donne tes contrats de peinture et rénovations. Dans mon couple, c'est dispute mémorable garantie:-)) On parle encore de la dernière pose de papier peint qui a failli tourner en discussion devant médiateur:-)
Mwah

Écrit par : Loula | 28/12/2006

Salut Supertimba
Je pense aussi qu'on a besoin au Maroc de personnes qui bousculent les choses, qui osent le changement, sans fuir ce pays pour vivre pleinement...étant moi même actuellement en France, je sais que ça semble hypocrite, mais je pense que des fois contrairement aux apparence, c'est en partant qu'on choisi la facilité...

Sinon....bon 3id Supertimba et bonne année

PS:
J'ai enfin lu L'immeuble Yacoubian, en arabe, un chef d'œuvre

Écrit par : Chighaf | 28/12/2006

mais mais c'est la petite chighaf:) comment ça va a lalla! tu es venu refroidir tes os avec nous lol?Chighaf c'est vrai que si on veu construire ce pays va falloir penser y revenir mais ce n'est pas simple: une fois engagée dans la carrière et mariage au loin.Enfin onverra!
Loula: ouili ghir skoutti! je m'arrange toujours pour déménager f el berd!en plus khtak elle a attrappé la crève alors qu'il reste encore des caisses à faire et des murs à peindre de l'autre côté.
En plus je suis toute triste de quitter ma fermeeeeeeeeee:(
El mouhime bonne année les filles: girl power yeah!

Écrit par : supertimba | 29/12/2006

Supertimba, soigne-toi a sa7ebti et surtout prends le temps de te reposer rah vu ton rythme de boulot faut reprendre des forces.
Yeop girl power. Mwah à toutes!

Écrit par : Loula | 30/12/2006

mon souhait Supertimba, tu es superbe!

enfin je veux dire qu'avec ma femme, on attend une fille, et pour ma "future" fille, tout ce que je souhaite c'est de ne pas avoir # le destin de toutes ces jeunes filles de bonne famille qui fatalement épousent un gentil médecin, ingénieur ou tout autre quidam avec un "nom" comme on dit qui sont installée dans une maison des beaux quartiers avec bonne et tutti quanti, pas trop loin de la famille. qui continuent à prendre le thé avec mes amies en pondant des marmots tous les 3 ans. qui subissent les dogmes et les normes en continuant à jouer mon role de petite fille modèle, qui n'ont jamais eu de problèmes en continuant à baigner dans cette douce schyzophrénie ambiante entre traditions et modernité avec son lot de hchouma, de ce qui se fait et ce qui ne se fait pas.

mais je lui souhaite de " découvrir son moi véritable, celui qu'on ne décrouvre que dans l'adversité, face à la solitude , celui qu'on cherche en se battant contre soi-même , celui qu'on ne découvre qu'en s'affranchissant des règles établies , en épousant l'homme qu' on aime contre vents et marées, en s'investissant dans son travail sans soutiens ni appuis"

veux-tu être la marraine de ma fille.

Écrit par : le professeur shadoko | 02/01/2007

mon souhait Supertimba, tu es superbe!

enfin je veux dire qu'avec ma femme, on attend une fille, et pour ma "future" fille, tout ce que je souhaite c'est de ne pas avoir # le destin de toutes ces jeunes filles de bonne famille qui fatalement épousent un gentil médecin, ingénieur ou tout autre quidam avec un "nom" comme on dit qui sont installée dans une maison des beaux quartiers avec bonne et tutti quanti, pas trop loin de la famille. qui continuent à prendre le thé avec mes amies en pondant des marmots tous les 3 ans. qui subissent les dogmes et les normes en continuant à jouer mon role de petite fille modèle, qui n'ont jamais eu de problèmes en continuant à baigner dans cette douce schyzophrénie ambiante entre traditions et modernité avec son lot de hchouma, de ce qui se fait et ce qui ne se fait pas.

mais je lui souhaite de " découvrir son moi véritable, celui qu'on ne décrouvre que dans l'adversité, face à la solitude , celui qu'on cherche en se battant contre soi-même , celui qu'on ne découvre qu'en s'affranchissant des règles établies , en épousant l'homme qu' on aime contre vents et marées, en s'investissant dans son travail sans soutiens ni appuis"

veux-tu être la marraine de ma fille.

Écrit par : le professeur shadoko | 02/01/2007

:-) supertimba,
je te souhaite plein de bonnes choses,
ça fait plaisir de te lire, et de lire que tu ne regrettes pas tes choix de vie.
saint-exupéry disait "vivre, c'est naitre lentement, il serait un peu trop aisé d'emprunter des âmes toutes faites", apparemment tu es née pour de bon, c'est pas donné à tout le monde :-)
amitiés

Écrit par : arbobo | 08/01/2007

Les commentaires sont fermés.