26/09/2007

Plus de 100 jours sans gouvernement en Belgique: birmans/belges même combat?(vu par Kroll)

_26_kroll

24/09/2007

Bloguons utile:pour améliorer la condition des detenus mineurs au Maroc

bloguonsutilefrancaisBen oui ,je m'y suis mise moi aussi à ce collectif de blog utile pour la défense, la protection et la réinsertion des détenus mineurs.Pourquoi?

  • Parce que j'ai toujours cru dans les gonzesses de mon pays natal ,j'ai toujours pensé que le salut viendrait des nanas et que la fondatrice de L’association des amis des centres de réforme et de protection de l’enfance(AACRPE),  Assia EL OUADIE est une femme de poigne et de caractère comme je les aime.
  • Parce que c'est bien de se passionner pour prison break et le regard d'azur de scofield mais les regards des mineurs derrières les barreaux dans nos prisons n'ont guère trouvé de prime time pour s'exprimer.
  • Parce qu'un gamin de 12 ans dans une prison en surreffectif éternel c'est tout bonnement insupportable

Trève de bavardages, voici quelques infos sur l'association:

L' association des amis des centres de réforme et de protection de l’enfance a été créée le 15 mars 2001 par Assia El Ouadie dans le but d’apporter l’aide nécessaire pour améliorer les conditions de détention et de réinsertion des jeunes détenus.

L’association a pour objectif de mener toute action permettant la préparation à la  réinsertion des jeunes détenus, notamment :

  • Assurer leur assistance juridique et judiciaire ;
  • Contribuer à l’hygiène et à la santé des jeunes détenus par l’acquisition d’équipements médicaux et la mise en place de cellules médicalisées et l’appel aux médecins bénévoles qui viennent régulièrement soigner les jeunes détenus. (Toutes les initiatives de médecins bénévoles sont les bienvenus)
  • Mobiliser les moyens pour assurer un soutien psychologique aux détenus ;
  • Participer à leur éducation  en mettant en place des cours d’alphabétisation  et un centre de formation professionnelle;
  • Organiser des activités culturelles et sportives à travers l’organisation d’évènement artistiques et l’aménagement d’espaces sportifs et de loisirs
  • Aider à la sensibilisation et à la formation des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire

L’association organise une soirée de soutien le 28 septembre prochain au Hyatt Regency pour une  collecte de fonds destinée à finir la construction de nouvelles cellules.

En effet, ces travaux résoudront les problèmes de sureffectif, de promiscuité et de manque d’hygiène et permettront une amélioration sensible des conditions de vie des détenus. Vous pouvez encourager, si vous le désirez, à la vente des tickets en donnant ces contacts:

-Fatim Zohra Ammor 061 07 41 74  et Meriama Fadli 061 23 84 88.

banner2

10:45 Écrit par supertimba dans nostalgie dial el blad | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bloguonsutile |  Facebook |

17/09/2007

10 reasons why i don't like spending Ramadan in "the heart of Europe"

ramadan1

Ramadan in “the heart of Europe” (la Belgique pour ceux qui auraient mal compris)est une expérience unique et solitaire en ce qui me concerne : peu de musulmans chez mes collègues d’où un certain sentiment de Robinson crusoé sans même un Vendredi pour écouter ses délires.

On a l’occasion de réellement éprouver sa foi ici car il n’y a ni faux fuyants ni horaires aménagés ni mauvaises excuses pour couper court à toute tentative de travail sérieux

Voici les 10 raisons pour lesquelles je préférerai  le passer au chaud au Maroc avec d’autres « mremdnines » qui me comprendraient , ne serait-ce que pour la fameuse "ambiance"!

  1. L’haleine de chameau en solitaire :il suffit de prendre les ascenseurs dans les tours de verres coutumières des consultants pour se rendre compte qu’il faut éviter de sourire, parler , murmurer ou émettre le moindre borborygme tant le gaz qui s’échappe de ma bouche à jeun peut sans problème être considéré comme un résidu de la première guerre mondiale.
  2. L’après midi hypoglycémique  et sans clopes :en général les hallucinations commencent vers 3h de l’après-midi où j’ai envie d’assassiner sauvagement à coup de sabre(très peu ramadan attitude cette violence)tout ceux qui se promènent avec une tasse de café ou une pomme à moitié croquée sans parler des fumeurs !.Il m’est arriver de discuter avec des collègues tout en imaginant un poulet rôti à la place du planning Excel rédhibitoire à discuter et de sentir la fumée d'une clope mal éteinte à plus de 100m.
  3. le supplice du matin sans café où tout le monde se demande si j’ai eu une nuit tellement agitée que le mot bonjour a l’air d’un dialecte albanais médiéval quand je le prononce( à peine)
  4. l’autre supplice du déjeuner avec collègues pendant que je feins un stoïcisme de bon aloi et totalement mensonger face aux sandwichs, salades et autres joyeusetés qui font l’ordinaire  peu reluisant du consultant affamé. Sans parler des « events » avec « walking buffet » où en général je ne walk rien du tout épuisée par la vue des bouchées yakitori et des roulés au chocolat.
  5. l’impossibilité de prendre le ramadan comme excuse justement :ici il est question de conviction et de choix personnel. Si je fais mal mon boulot je ne pourrai absolument pas puiser dans la sacro-sainte réserve d’excuses marocaines qui fait que l’on a envie de se transformer en sérial killer dès qu’on a affaire à l’administration de mon cher pays natal en ce mois sacré
  6. l’absence de programmes spécial ramadan à la télé : hé oui pas de série débile, pas de sketches ramadaniens, pas d’émissions religieuses,pas de « chhiwates » avant ftour et pas de feuilleton digestif après ftour. Dur. Surtout l’indispensable feuilleton digestif, quel que soit sa nationalité. Oui je sais je devrais investir dans une parabole prochainement.
  7. Pas de muezzin dans mon petit village pour sonner la fin du jeune(très long cette année !de 5h20 à 20h environ) :il faut imprimer des horaires à partir d’un des nombreux sites islamiques qui pullulent maintenant sur la toile et se faire sa propre petite chorale de fin de journée. A moins de changer sa sonnerie gsm :mwais un peu trop ostentatoire !
  8. Pas d’orgie de nourriture : le ramadan en solitaire fait qu’on n’ pas forcément envie de préparer une montagne de rghaifs,beghrir, batboutes, halwa en tout genre. Une petite harira avec des dattes me suffit. En ce sens on retrouve réellement l’esprit du ramadan et on évite l’indécence côté bouffe
  9. Pas de soirées de taksar à n’en plus finir : hé oui parce que le lendemain on bosse normalement avec des horaires normaux(c’est à adire pour un consultant sans horaire, sans heures sup et sans réelle fin de journée).Je me vois mal me faire porter pale parce que j’ai eu quelques parties de Rami agitées.
  10. Pas de jour férié à l’aid : en général j’ai toujours un délivery important ou une tuile qui m’empêche de prendre congé ce jour là. Je passe alors la journée dans un open space quelconque en rêvant de beghrir et de mousse de thé à la menthe.

 

Le pire pour les filles _et là on aborde un sujet tabou : ce sont les règles pendant le ramadan. Quand la moitié de la planète sait que vous jeûnez et quand votre drapeau rouge mensuel est brandi il est parfois dur d’explique pourquoi on a le droit de manger. Plusieurs solutions s’offrent alors : les toilettes, les parkings, les caves. Aucune n’est réellement convaincante ceci dit.

Bref vous l’aurez compris :Ramadan in « heart of europe » c’est compliqué !

 

16:07 Écrit par supertimba dans lost in translation | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |