23/10/2007

Le fameux modèle belge.

Extrait savoureux de la semaine infernale, sur les ondes de la RTBF radio:

La vache, ils l'ont échappé belle au Liban, au Kosovo et dans les territoires occupés de Cisjordanie et de Gaza... Vous imaginez qu'en plus de la violence et de l'instabilité dont ils sont les victimes, on a voulu durant des années leur imposer... le modèle belge. Comme si ces pauvres gens n'avaient pas assez souffert. On leur a vanté le subtil rapport d'amour/haine entretenu entre les deux communautés. L'équilibre complexe et la superposition des niveaux de pouvoir. On leur a fait miroiter les charmes du brol et du bric-à-brac institutionnel. On leur a même envoyé nos démineurs, telle la métaphore du caractère explosif mais sous contrôle de notre situation. On leur a expliqué le fonctionnement des fusibles communautaires. L'importance des Diables rouges dans le sentiment de cohésion nationale. La nécessité, pour maintenir l'ordre public, d'avoir simultanément une championne de tennis dans chaque partie du pays. On leur a même expliqué que la Belgique c'était comme l'humour de Marc Herman : c'est insupportable, mais ça marche !

Le modèle belge : un truc en kit à monter soi-même, qu'on était prêts à livrer dans le monde entier, avec dans le sachet le nombre de vis nécessaires et un plan de montage dans lequel Herman De Croo expliquait la marche à suivre.

Aux habitants de Belfast, on a dévoilé les secrets de la fabrication des manons de chez Léonidas. Aux Beyrouthins, on a raconté comment, pour devenir belge alors qu'on l'est déjà, il faut pouvoir prouver qu'on a d'abord été chinois, puis britannique. Aux habitants de la Krajina, on a expliqué comment les plus grands écrivains francophones étaient flamands et comment les politiciens flamands les plus radicaux avaient souvent des parents wallons. On a parlé du Gordel aux Libanais, en leur expliquant que c'est avec des vélos qu'ils auraient dû faire le siège du camp de Nahr al-Bared. On a exhorté les Rwandais à prendre exemple sur la non-violence avec laquelle on supportait les chapeaux de la Reine Fabiola, les abribus JC Decaux, les tarifs Belgacom et les malversations de Georges Dumortier... Et voilà que par un curieux retour de flammes, on a de plus en plus l'impression que c'est le modèle libanais qui s'impose à nous. L'autre jour, je suis passé avenue de Brocqueville. Il y avait tellement de drapeaux pendus aux fenêtres que j'ai pensé que c'était l'enterrement de Rafiq Hariri ! Je ne voudrais pas faire du catastrophisme, mais on se demande si ce n'est pas chez nous que les casques bleus risquent d'avoir à se déployer, entre la drève de Bonne Odeur et la chaussée de Louvain. Avec un checkpoint sous le viaduc Herman Debroux et les forces d'interposition de la Minuc garantissant l'accès des francophones au musée de Tervuren.

Moi je vous dis, si ça continue, on va avoir besoin d'observateurs irakiens lors des prochaines élections régionales, en échange, on leur expliquera comment voler de nuit à la SNCB, 2,5 km de câble en cuivre sous tension. Cisailler du câble sous tension ! Même les kamikazes du Hezbollah risquent d'en rester comme deux ronds de flan ! En plus, depuis que Didier Reynders a assimilé le passage en force flamand sur la scission BHV à "une bombe atomique", on s'attend à des rétorsions de la part de l'AIEA (l'Agence internationale de l'énergie atomique). Mohamed ElBaradei à Val Duchesse, ce n'est plus de la science-fiction.

Ah, le modèle belge ! Avec ses compromis, ses transferts de compétences, ses petits marchandages, son Axel Merckx, son Annie Cordy...

Tiens, j'ai lu qu'après quatre ans de prison, Bertrand Cantat pourrait déjà bénéficier d'une libération conditionnelle. Comme quoi, c'est peut-être la solution. Plutôt que de vanter cet improbable modèle à la belge, tapons-nous une bonne fois sur la gueule et retrouvons-nous dans quatre ans.

 

12:38 Écrit par supertimba dans On nous cache tout on nous dit rien | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : belgique |  Facebook |

Commentaires

j'ai pas tout lu, désolée, mais: bonjour supertimba :)

Écrit par : najlae | 23/10/2007

Bijour Supertimba,
Si j'ai bien compris c'est le retour du balancier.
Mwah

Écrit par : Loula | 23/10/2007

Excellent!

Une chose a noter aussi, c'est que, quelles que soient les circonstances, le belge ne manque pas d'humour et de sens de la derision :)

Écrit par : Un Homme | 26/10/2007

ouch! c'est que ça a déjà été exporté en Bosnie.. avec la république de Bosnie Herzégovine, et la république serbe de Bosnie ...

Écrit par : xoussef | 10/11/2007

Les commentaires sont fermés.